Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie (IDAHOT 2020)

Le 17 mai marque la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie. Comme l’a fait remarquer la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe Marija Pejčinović Burić dans sa déclaration avant IDAHOT, cette année, la lutte contre l’homophobie, la transphobie, la biphobie et l’interphobie dans les 47 États membres est un besoin encore plus pressant, car le COVID-19 a conduit à l’émergence de nouveaux défis et à l’exacerbation des égalités existantes, y compris pour les personnes LGBTI.

IDAHOT 2020

source : coe.int

2020 marque le 10e anniversaire de la première norme internationale visant à promouvoir les droits de l’homme et l’égalité pour les personnes LGBTI. La recommandation du Conseil de l’Europe s’est révélée être un véritable catalyseur de changement, mais même si des progrès ont été réalisés, la discrimination à l’égard des personnes LGBTI reste une réalité à travers l’Europe.

À l’occasion d’IDAHOT 2020, nous partageons certaines des principales conclusions sur la situation de la mise en œuvre de CM / Rec (2010) 5 dans les États membres. Les conclusions complètes sur les progrès de la mise en œuvre seront disponibles sous peu.

Violence basée sur l’OSIG

67% ont pris des mesures pour garantir une enquête efficace sur les crimes de haine fondés sur les SOGI

52% ont pris des mesures pour que les victimes et les témoins de crimes de haine fondés sur l’OSIG soient encouragés à signaler

57% ont pris des mesures pour lutter contre toutes les formes de discours de haine liés à l’OSIG

Couples et familles

55% ont pris des mesures pour protéger le droit des personnes transgenres de se marier

36% ont pris des mesures pour garantir le même statut juridique, les mêmes droits et obligations aux couples de même sexe et de sexe différent

60% ont pris des mesures pour garantir des décisions non discriminatoires concernant la responsabilité parentale et l’adoption d’un enfant

40% ont pris des mesures pour garantir un accès non discriminatoire aux soins de procréation assistée

Éducation

67% ont pris des mesures pour garantir le droit à l’éducation dans un environnement exempt de violence basée sur les SOGI

45% ont pris des mesures pour inclure des informations relatives à l’OSIG dans les programmes scolaires

48% ont pris des mesures concernant les politiques d’égalité scolaire, les formations et les aides pédagogiques

Droits des personnes transgenres

40% ont pris des mesures pour couvrir les coûts des procédures de changement de sexe par les systèmes d’assurance sociale publics ou privés

38% ont adopté des procédures rapides, transparentes et accessibles pour la reconnaissance légale du genre

55% ont pris des mesures pour protéger le droit des personnes transgenres de se marier

Discrimination pour plusieurs motifs

67% ont pris des mesures pour assurer une protection contre la discrimination pour de multiples motifs (y compris SOGI)

52% ont pris des mesures pour identifier, protéger et / ou soutenir les groupes vulnérables touchés par la discrimination multiple

Demandeurs d’asile et réfugiés

74% ont pris des mesures pour permettre l’accès au statut de réfugié et à l’asile sur la base d’une crainte fondée de persécution basée sur l’OSIG

74% ont pris des mesures pour empêcher que les demandeurs d’asile soient envoyés dans un pays où leur vie ou leur liberté seraient menacées en raison de leur orientation sexuelle et / ou de leur identité de genre

40% ont pris des mesures pour protéger les demandeurs d’asile LGBT privés de liberté contre toute forme de violence.

 

(0)